Quelques chiffres sur la version 7.4

Taille maximale d’un disque/LUN et nombre maximal de disques/LUN

  • La taille maximale d’un disque ou d’un LUN est 16 TB contre 4 TB en 7.3.
  • Le nombre maximal de disques ou de LUN d’une partition est de 9 998 (3 999 dans la partie système et 5 999 dans des iASP).

Taille minimale du disque load-source

  • 35 Go (GB) pour les disques virtuels formatés en secteurs de 520-byte
    • DS8000
    • Disques internes virtualisés par VIOS
    • FlashSystem en accès natif
  • 40 Gio (GiB) (pour obtenir 35 Go d’espace utile) pour des disques formatés en secteurs de 512-byte
    • SVC
    • Storwize
    • Disques virtuels en vSCSI (VIOS)
    • Disques virtuels en iVirtualization
  • 70 Go (GB) pour les disques internes
    • SAS/SCSI (formatés en secteurs de 520-byte ou de 4K)

Rappel : Il existe deux systèmes internationaux de mesure des capacités de stockage :

  • le système décimal (en puissance de 10) (Octet, Ko, Mo, Go, To, Po en français ou Byte, KB, MB, GB, TB, PB en anglais
  • le système binaire (en puissance de 2) (Octet, Kio, Mio, Gio, Tio, Pio en français ou Byte, KiB, MiB, GiB, TiB, PiB en anglais)

Voir la table de comparaison ci-dessous. L’IBM i affiche toutes les valeurs en système décimal dans l’interface 5250 et en système binaire dans Navigator for i. Les valeurs affichées peuvent être différentes suivant l’interface mais dans la réalité elles sont bien identiques car ce n’est pas le même système qui est utilisé !

Seconde précision, la virtualisation 512-byte fait perdre 1/9ème d’espace disque à l’espace alloué.

Nombre maximal de cores et de threads par partition

Les limites par partition sont les suivantes :

  • 192 cores maximum
  • 1 536 threads

Le plus gros modèle est le Power E980 (9080-M9S), il dispose de 16 processeurs (sockets) POWER9 #EFP3 à 12 cores chacun en SMT8 (Simultaneous MultiThread), ce qui lui permet d’avoir 192 cores et 1 536 threads. Cela signifie qu’une seule partition IBM i peut s’exécuter sur ce modèle en utilisant toutes les ressources processeur de ce serveur.

Modèles supportant la version IBM i 7.4

Liste exhaustive des modèles de serveur supportant la version IBM i 7.4 (à la date du 21/06/2019) :

  • POWER8
    • Power S812 (8284-21A)
    • Power S814 (8286-41A)
    • Power S822 (8284-22A)
    • Power S824 (8286-42A)
    • Power E870 (9119-MME)
    • Power E870C (9080-MME)
    • Power E880 (9119-MHE)
    • Power E880C (9080-MHE)
  • POWER9
    • Power S914 (9009-41A)
    • Power S922 (9009-22A)
    • Power S924 (9009-42A)
    • Power H922 (9223-22H)
    • Power H924 (9223-42H)
    • Power E980 (9080-M9S)

La version 7.4 n’est pas supportée sur les serveurs POWER7 et sur les générations précédentes.

Mémoire mini / maxi par partition

Les limites par partition sont les suivantes :

  • 2 Gio (GiB) minimum
  • 32 Tio (TiB) maximum

Limites de la base de données Db2 for i

Voici quelques limites de la base de données Db2 for i :

DescriptionValeur maximale
Nombre d’octets dans un enregistrement32 766 octets
Nombre de champs dans un format d’enregistrement8 000 champs
Nombre de champs clé dans un fichier120 champs
Taille de la clé pour des fichiers physiques ou logiques32 768 caractères
Taille de la clé pour ORDER BY (SQL) et KEYFLD (OPNQRYF)10 000 octets
Nombre d’enregistrements dans un membre de fichier4 294 967 294 enregistrements
Nombre d’octets dans un membre de fichier1.7 tera-octets
Nombre d’octets dans un chemin d’accès1.7 tera-octets
Nombre de fichier logiques à clé construits sur un membre de fichier physique3686 fichiers
Nombre de membres de fichier physique dans un membre de fichier logique32 membres
Nombre de membres qui peuvent être joints256 membres
Taille d’un caractère ou d’un champs DBCS32 766 octets
Taille d’une zone décimale ou d’un champs décimal packé63 chiffres
Nombre maximum de fichier base de données distinct qui peuvent être utilisés en simultanné~500 000
Nombre maximal de membres dans un fichier physique ou logique32 767
Nombre maximum de contrainte pas fichier physique5000 constraintes
Nombre maximum de déclencheurs par fichier physique300 déclencheurs
Nombre maximum d’incursion récursives et d’appels de de déclencheurs200

Limites gestion des travaux

Voici quelques limites dans la gestion des travaux :

Limites dans la gestion des travaux et des spoolsValeur maximale
Nombre maximum de travaux dans une partition970 000
Nombre maximum de sous-systèmes actifs32 767
Nombre maximum de travaux dans un sous-système2 147 483 647
Nombre maximum de pre-started jobs initialement démarrés au démarrage du sous-système9999
Quantité maximale d’espace de stockage temporaire pouvant être alloué à un travailApproximativement 2 Po
Nombre maximum de pools de mémoire actifs64
Nombre maximum de spool par travail999 999
Nombre maximum de fichiers spool dans le système est les ASP utilisateurApproximativemet 2 610 000
Nombre maximum de spools dans chaque ASP indépendantApproximativement 10 000 000
Nombre maximum d’enregistrement dans un fichier d’édition4 294 967 295
Nombre de pages maximum qui peuvent être affichées d’un fichier spool en utilisant la commande DSPSPLF9999
Nombre maximum d’éditeurs actifs en simultanéApproximativement 43 600